s'identifier | inscription | contacts | aide
 accueil | aesv | album | annuaire | cv | événements | observatoire | offres d'emploi | [presse]
 accueil | revues de presse : stid | sdm | sis | csd | isd | aesv | iut | autres

Ouest-France - 16/01/05

l'université de Bretagne Sud
 [Quand les étudiants sortent des amphis]

 


Quand les étudiants sortent des amphis

agrandir cette photo
Le badminton, l'une des trente-deux activités sportives proposées aux étudiants.

A Vannes et à Lorient, ils sont plus de 1 700 à pratiquer une activité physique ou sportive.

Matthieu Rogier-Guillerot est un assidu des cours de badminton. Il se rend régulièrement au gymnase de l'IUFM de Vannes pour s'entraîner. Matthieu est étudiant en deuxième année à l'IUT Stid (Statistiques et traitement informatique des données). « J'adore le sport. J'aurais du mal à m'en passer », confie-t-il. « Ça permet de souffler après les cours. C'est nécessaire à mon bien-être ». Comme lui, ils sont 778 étudiants, cette année, à goûter aux joies sportives à Vannes contre 961 à Lorient. C'est plus que l'an dernier puisqu'ils étaient 1 525 au total.

Trente-deux activités sont ainsi proposées aux étudiants. Cela va de l'athlétisme à la boxe en passant par la voile, la musculation ou l'escalade... Bref, il y en a pour tous les goûts. Le plus intéressant ? « C'est que la plupart des activités sont gratuites. Seules quelques-unes nécessitent une petite participation », indique Éric Mazet, directeur du service des activités physiques et sportives de l'Université de Bretagne-sud (UBS). Pour celles-ci, il faut compter 30 € par semestre pour huit séances de voile par exemple. Le budget sport de l'UBS ? 62 000 €. « Cela nous sert à payer l'achat du matériel, les interventions, les sorties... »

Selon les chiffres, « les scientifiques pratiquent davantage de sport à l'UBS que les juristes », synthétise Eric Mazet. « Et les filles sont aussi nombreuses que les garçons. » (1)

Une demande de salles de sport

Pour l'heure, là où le bât blesse, c'est tout ce qui concerne les installations : « Nous n'avons toujours pas d'installations propres à l'UBS. Du coup, on fonctionne grâce aux équipements municipaux », explique Eric Mazet. « On espère bien, à terme, d'ici cinq à six ans, obtenir une installation polyvalente sur le site de Tohannic, à Vannes. Un complexe sportif qui comprendrait notamment une salle de danse, de musculation... Un site qui ne serait pas exclusivement réservé à l'UBS mais où elle serait malgré tout prioritaire. »

Outre le prix, pratiquer du sport à l'UBS présente de multiples intérêts. Beaucoup ne veulent pas forcément adhérer à un club. Le but pour eux c'est de suivre une simple initiation. « D'autres aiment se retrouver entre gens de même promo en dehors des amphis », avance encore Éric Mazet. Et puis, cela permet aussi à certains de suivre une activité très accessible financièrement. Il y a enfin le système de notation qui fait que des étudiants prennent le sport en option.

(1) Les filles représentent 48,5 % des sportifs de l'UBS.

Pratique. Secrétariat du Saps, IUP de Tohannic. BP 573 Vannes cedex. Tél. 02 97 01 72 71. Courriel : saps@univ-ubs.fr

Sophie MARÉCHAL.