s'identifier | inscription | contacts | aide
 accueil | aesv | album | annuaire | cv | événements | observatoire | offres d'emploi | [presse]
 accueil | revues de presse : stid | sdm | sis | csd | isd | aesv | iut | autres

Ouest-France - 26/09/00

la rentrée de l'iut de Vannes
 L'IUT ouvre une sixième licence pro
 Soixante étudiants de plus que l'an dernier
 1 200 étudiants en cours à l'IUT
 Rentrée de l'IUT : 1.000 étudiants en quête d'un DUT
 Université : l'IUT en ordre de marche
 [L'IUT en crise de croissance]
 IUT de Vannes : maintien des effectifs

 


L'IUT en crise de croissance

Les idées ne manquent pas, mais les locaux sont trop petits

L'institut universitaire de technologie (IUT) a 30 ans. Ses quatre départements, de formations tertiaires, se portent bien. L'IUT pense donc actuellement à son avenir : création de licences professionnelles, cours du soir pour adultes, etc. Les idées ne manquent pas, mais les locaux sont maintenant trop petits. Le nombre de postes pose aussi un problème.

Réunion de rentrée, hier, dans la salle du conseil de l'IUT (1) de Vannes. Les responsables des quatre départements et de la formation continue sont présents. André Balligand, le directeur de l'IUT fait un point sur la rentrée : “Tout c'est bien passé. On n'a pas de problème d'effectifs, environ 1 200 étudiants, nous avons reçu plus de demande que l'année dernière. Nos formations dans le secteur tertiaire sont à la pointe. Une rentrée très satisfaisante.”

Donc, tout va bien à l'IUT de Vannes. Oui, mais : “On commence à être à l'étroit, poursuit André Balligant. Les bâtiments ne sont plus extensibles et nous accueillions chaque année de nouveaux étudiants pour de nouvelles formations. Un exemple : l'ouverture, à cette rentrée, de deux licences professionnelles.”

Manque de postes

En effet, l'IUT accueille cette année deux licences professionnelles (informatique et ressources humaines). Ces deux formations ont été acceptées, l'année dernière, par le ministère de l'Éducation nationale. L'IUT souhaite aussi développer les cours du soir pour adultes, la validation d'acquis professionnels et les relations internationales. Autres projets : une licence pour le département statistique, une licence de gestion et pilotages des entreprises et une licence de management hôtelier. Les responsables ont donc de nombreux projets, mais vont-ils réussir à les mener à terme ? : “je suis très optimiste, note André Le Belligand. L'université de Bretagne-Sud, dont nous faisons partie, est jeune. Jusqu'alors elle n'a pas été bien lotie en personnel. Mais les temps changent. Ici, à l'IUT, on augmente nos effectifs tous les ans. On va donc attendre. Déjà, dans le budget 2001 du ministère, il est prévu des créations de postes.”

Statistique et informatique

Le département statistique et informatique change de responsable. Jean François Petiot succède à Patrice Kermorvant. Il accueille 132 étudiants en 1re année et 98 en 2è année. Les débouchés sont les suivants : secteur bancaire, assurances, agro-alimentaire, société de services, laboratoire pharmaceutique, etc. Patrice Kermorvant explique : “l'année dernière nous avons reçu 233 offres d'emplois et 93 étudiants ont obtenu leur diplôme. Il y a donc une forte demande dans ce secteur”. La priorité de Jean-François Petiot, cette année, sera “d'éviter l'échec en première année et développer l'enseignement à distance.”

(1) Les instituts universitaires de technologie dispensent en deux ans, après l'obtention du baccalauréat, une formation sanctionnée par un diplôme national qui permet une insertion professionnelle immédiate, des poursuites d'études ou encore la reprise ultérieure de formation.

Vincent JARNIGON